Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La diminution des clichés pris par les radars automatiques en 2013 se confirmera-t-elle en 2014 ?

Publié le par Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire

L’année 2013 aurait sonné le glas de l’augmentation annuelle incessante du nombre de flashs émis par les radars fixes.

Effectivement en nombre croissant depuis une dizaine d’année (date de leur apparition), les flashs ont connu un recul indéniable cette dernière année.

Même si l’écart entre nombre de contraventions envoyées par rapport au nombre de clichés pris s’est atténué par rapport aux années précédentes, les clichés « inexploitables » ayant diminués en 2013 par rapport aux années précédentes, le nombre de contraventions adressées aux titulaires des cartes grises a été en baisse.

Si la Sécurité Routière se félicite de ces chiffres, attribuant exclusivement cette baisse au changement significatif de comportement des automobilistes, il serait toutefois prudent de nuancer cette approche.

Effectivement à n’en pas douter, ce recul sans précédent du nombre de photographies prises par les radars automatiques, trouve également naissance dans le changement de prestataires chargée de la maintenance de ces appareils, qui ont du mal (jusqu’à l’heure actuelle en tout cas) à intervenir rapidement et efficacement.

Plus de 15 % du parc français des radars automatiques serait « régulièrement » hors services, pour cause de vandalisme, de défaut d’entretien, de délais de réparations trop longs…

Il sera donc intéressant de connaître les chiffres pour cette année 2014, et de voir dans le même temps, si la proportion de radars « hors service » s’est atténuée (les sociétés nouvellement responsables de l’entretien et du remplacement des appareils radars fixes auront eu certainement le temps de s’adapter…).

Maître Xavier MORIN, Docteur en Droit, Avocat au Barreau de PARIS

mail :cabinet@maitrexaviermorinavocat.com

N'hésitez pas à me contacter au :

01 40 72 63 41 

(cette première consultation est sans engagement)

Maître Xavier MORIN, Docteur en Droit,

Avocat expert en matière de circulation routière et de permis de conduire depuis plus de 15 ans

 

Je vous indiquerai notamment lors de cet entretien téléphonique le coût que pourrait représenter votre défense, et l’honoraire proposé ne sera sollicité qu’après votre accord exprès sur l’engagement de la ou des procédures évoquée(s) entre nous.

 

* Répondant à nombre de personnes, il m'est toutefois impossible d'étendre le temps de cette première consultation au-delà d'une durée de 10 minutes ; Merci de votre compréhension.

 
 
Maître Xavier MORIN
Docteur en Droit,
Avocat au Barreau de Paris, 
6 Rue René Bazin - 75016 PARIS
Palais Paris A 933
 

Commenter cet article