Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un nouveau permis de conduire revalidé en 12 jours seulement

Publié le par MORIN Xavier

23 Juin 2015

Nouvelle victoire pour le Cabinet de Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire !

Le permis de l'un de ses clients a été revalidé en 12 jours.

Permis de conduire revalidé en 12 jours

Voir les commentaires

Permis revalidé en 16 jours

Publié le par MORIN Xavier

17 Juin 2015

 

Revalidation d'un permis de conduire en 16 jours grâce au cabinet de Maître MORIN, Avocat permis de conduire

Courrier FNPC attestant de la revalidtion du permis de conduire

Voir les commentaires

Encore un classement sans suite !!!

Publié le par MORIN Xavier

9 Juin 2015

 

Un nouveau classement sans suite obtenu par Maître MORIN, Avocat permis de conduire, pour l'un de ses clients, suite à la régularisation d'une réclamation pour une infraction de franchissement de feu rouge.

Classement sans suite franchissement d'un feu rouge 9 Juin 2015

Voir les commentaires

LE PETIT MORIN DE LA ROUTE

Publié le par MORIN Xavier

Contre les accidents de la route : «  Aller vite et loin… »

Il faut bien en parler. La règlementation en matière de circulation routière est entièrement déterminée par des impératifs de sécurité. En tout cas le discours des autorités compétentes est tenu en ce sens.

 

Et les chiffres pourtant sont mauvais (1,9% d’augmentation des décès), ce qui fait dire à Monsieur le Délégué interministériel à la circulation routière, Emmanuel Barbe, au commentaire des statistiques du mois de mai, qu’« Il nous faut aller vite et loin, car nous avons une situation préoccupante ».

 

Au premier juillet,  quelques mesures nouvelles vont venir empêcher d’user des oreillettes en voiture, à moto ou à vélo et abaisser le seuil minimal de l’imprégnation alcoolique à 0,2 g/l de sang, mais de l’aveu des principaux acteurs de la politique de sécurité, le Ministère s’égarerait et serait oublié le principal au profit de « mesurettes » dénuées d’effet.

 

Mais la grande mesure, celle qui porterait le coup fatal à l’insécurité, résiderait, dit-on, dans la plus sévère limitation de la vitesse. Contrairement à  ce que Monsieur Barbe dit, pour aller plus loin, il faudrait aller moins vite ; lentement et loin, voici la devise de la sécurité routière, et plus la vitesse s’abaisserait, et plus on roulerait longtemps…

 

Voilà  le lieu où, dans la confusion, nous aboutissons sans cesse : l’immobilité. Ainsi, ce qu’il faudrait, bien entendu, c’est rendre les mobiles immobiles, ou si peu mobiles qu’ils ne puissent plus être dangereux pour personne.  Une telle approche paraît incontestable, mais fait l’impasse sur la singularité et la teneur même du problème qui se pose en matière de circulation. Il semble que nulle activité ne puisse être valablement gérée par la négation même de sa spécificité.

 

Par principe, les déplacements ne peuvent être gouvernés par une loi tendant à l’immobilité ! Et s’il s’agissait de voir les transports non en termes de sécurité, mais en termes d’efficacité, et qu’il s’agisse bien de règlementer pour que chacun aille plus vite ET plus loin, à la fois ?

 

Alors n’aurions-nous pas la possibilité de faire baisser le nombre des victimes ? Une telle approche nécessiterait d’envisager les moyens utiles au développement de la sûreté des conducteurs, des véhicules, des infrastructures sous l’impulsion d’un projet de performance, car gérer n’est pas nier.

 

Sinon, et de manière incidente, ne nous sentant pas moins compétents que chacun, et dans la droite ligne de ce qui se fait actuellement pour l’automobile, nous venons d’avoir une excellente idée pour réduire fortement les risques de crash aérien : les avions seront désormais interdits de vol et se déplaceront, à vitesse modérée, au sol. J’entends certains qui se moquent… nous avons aussi des idées brillantes pour éviter les naufrages des navires, les déraillements de trains, etc. et sauver ainsi de nombreuses vies.

 

Xavier MORIN

Docteur en Droit

Avocat au Barreau de Paris, Avocat permis de conduire

 

Voir les commentaires

Nouvelle relaxe du Cabinet de Maître MORIN - Ivresse manifeste

Publié le par MORIN Xavier

Encore une relaxe obtenue par Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire, pour l'un de ses clients poursuivi pour des faits de conduite en état d'ivresse manifeste.

Voir les commentaires

Revalidation du permis de conduire en 10 jours

Publié le par MORIN Xavier

8 Juin 2015

 

Grâce à l'intervention de Maître Xavier MORIN, avocat permis de conduire, le permis d'un de ses clients a été revalidé en 10 jours seulement !

Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire

Voir les commentaires

Revalidation d'un permis de conduire 01.06.2015

Publié le par MORIN Xavier

1er Juin 2015

 

Grâce à l'intervention de Maître Xavier MORIN, avocat permis de conduire, le permis d'un de ses clients a été revalidé.

Il a ainsi pu retrouver son droit de conduire.

Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire

 

Voir les commentaires

Relaxe excès de vitesse d'au moins 40 km/h et inférieur à 50 km/h

Publié le par MORIN Xavier

13 Mai 2015

 

Nouvelle relaxe obtenue par le Cabinet de Maître MORIN pour un excès de vitesse d'au moins 40 km/h et inférieur à 50 km/h.

 

Le client ne perdra aucun point, n'aura pas d'amende à régler et l'infraction ne figurera pas à son fichier de conducteur.

Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire

Voir les commentaires

Nouveau classement sans suite obtenu le 12.05.15 par Maître Morin XAVIER pour l'un de ses client suite à une réclamation

Publié le par MORIN Xavier

Maître MORIN a régularisé une réclamation, selon courrier motivé, auprès de l'Officier du Ministère Public compétent pour contester une verbalisation dont un de ses clients a été l'objet.

L'infraction d'arrêt ou de stationnement dangereux a purement et simplement été classée sans suite.

Aucune amende ne sera donc à régler, aucun retrait de points de sera soustrait de son permis de conduire, et aucune inscription de l'infraction ne figurera au fichier de conducteur du client (FNPC).

Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire

 

Voir les commentaires

Classement obtenu le 12.05.15 par Maître Xavier MORIN pour l'un de ses client suite à une réclamation

Publié le par MORIN Xavier

Maître MORIN a régularisé une réclamation, selon courrier motivé, auprès de l'Officier du Ministère Public compétent pour contester une verbalisation dont un de ses clients a été l'objet.

L'infraction de vitesse excessive eu égard aux circonstances a purement et simplement été classée sans suite.

Aucune amende ne sera donc à régler.

Maître Xavier MORIN, Avocat permis de conduire

 

Voir les commentaires

1 2 > >>