Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Contester une verbalisation : Comment contester un PV pour franchissement ou chevauchement de ligne continue?

Publié par MORIN Xavier, Avocat permis de conduire

Il est toujours possible d’arguer d’un état de nécessité.

Il n’est pas rare en effet que le franchissement de ligne continue puisse intervenir lorsque le véhicule, afin d’éviter une collision, doive se déporter, et chevauche alors ou franchit la ligne continue.

Mais plus souvent encore l’état des marquages au sol est souvent extrêmement critiquable.

Il n’est pas inutile, dès lors que les agents ont relevé un point précis d’infraction (ce qu’ils ne font pas toujours….), de prendre une photo du lieu lorsque le marquage au sol est dans un état dégradé, peu visible, voire quasiment invisible ou morcelé.

Pour revenir au lieu de l’infraction, celui-ci est évidemment déterminant et toute imprécision des agents sur le lieu exact de l’infraction reprochée (le sens de circulation comptant aussi), permettra de solliciter la relaxe.

Conseil du Petit Morin de la Route :

Si vous avez été verbalisé pour franchissement d’une ligne continue ou pour chevauchement d’une ligne continue, et que vous souhaitez contester cette verbalisation, qui rappelons-le, vous coûtera un retrait de 3 points (franchissement) ou 1 point (chevauchement) sur votre permis de conduire :

Il est très important de bien choisir la manière de contester la verbalisation, et le recours à un professionnel, en tout état de cause un Avocat expert en matière de circulation routière, est souhaitable, car celui-ci pourra utilement vous conseiller sur la solution qui sera la plus bénéfique à vos intérêts, et régulariser la réclamation en bonne et due forme.

Les formalismes en matière de réclamation sont très stricts et beaucoup de réclamations régularisées par les intéressés eux-mêmes sont purement et simplement rejetées.

Faire appel à un Avocat pour former réclamation permet non seulement de s’assurer de sa recevabilité en ce qui concerne son formalisme mais également d’une motivation adéquate.

Là encore, beaucoup de personnes ne savent pas exactement comment motiver leur réclamation, et le courrier joint à l’avis de contravention et au formulaire de requête en exonération est souvent bien peu efficace.

De plus, et lorsque l’affaire sera évoquée devant la Juridiction il n’est que trop conseillé de choisir un Avocat compétent en matière de circulation routière qui pourra vous assister ou même vous représenter efficacement devant la Juridiction (vous n’aurez alors pas à être présent à l’audience), et obtenir votre relaxe.

N'hésitez pas à me contacter au :

01 40 72 63 41 

(ce premier entretien téléphonique est gratuit et sans engagement *)

 

Maître Xavier MORIN, Docteur en Droit,

Avocat expert en matière de circulation routière et de permis de conduire depuis plus de 16 ans

 

 

Je vous indiquerai notamment lors de cet entretien téléphonique le coût que pourrait représenter votre défense, et l’honoraire proposé ne sera sollicité qu’après votre accord exprès sur l’engagement de la ou des procédures évoquée(s) entre nous.

 

* Répondant à nombre de personnes, il m'est toutefois impossible d'étendre le temps de cette première consultation au-delà d'une durée de 10 minutes ; Merci de votre compréhension.

 
 
Maître Xavier MORIN
Docteur en Droit,
Avocat au Barreau de Paris, 
6 Rue René Bazin - 75016 PARIS
Palais Paris A 933

mail : cabinet@maitrexaviermorinavocat.com ou secretariat@xaviermorinavocat.com