Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CRPC - Comparution sur reconnaissance de culpabilité - Tribunal de PARIS

Publié le par MORIN Xavier

CRPC - Comparution sur reconnaissance de culpabilité - Tribunal de PARIS

 

Avocat comparution sur reconnaissance de culpabilité droit routier Paris CRPC

 

Vous êtes convoqué en CRPC (comparution sur reconnaissance de culpabilité) devant le tribunal judiciaire de PARIS.

https://www.maitrexaviermorinavocat.com/paris-comparution-sur-reconnaissance-prealable-de-culpabilite-delit-routier.html

 

Mon Cabinet, expert en circulation routière et droit routier, disposant d'une expérience de plus de 20 ans en la matière, est tout à fait disposé à vous assister et assurer votre défense dans le cadre de cette procédure.

La présence d'un avocat est obligatoire en CRPC et bien entendu, il est naturellement préférable, lorsque l'on est jugé pour un délit routier, de confier sa défense à un avocat spécialisé en droit routier qui connaît parfaitement l'ensemble des délits routiers et les procédures qui leur sont applicables.

Car la procédure de CRPC si elle est considérée par le Parquet et les forces de l'ordre comme une procédure "simplifiée", elle est tout à fait particulière tant dans son déroulement (phase Parquet et phase d'homologation) que dans ses effets (sanctions immédiatement exécutoires).

Vous êtes poursuivi pour un ou plusieurs délits routiers devant le tribunal judiciaire de Paris dans le cadre d'une comparution sur connaissance préalable de culpabilité, et vous souhaitez être défendu par un avocat très expérimenté en droit routier ?

 

N'hésitez pas à me contacter :

01 40 72 63 41

ce premier entretien est gratuit

 
 
Xavier MORIN, Docteur en Droit,
Avocat expert en droit routier
Intervention sur toute la France
Plus de 20 ans d'expérience exclusive en droit routier

 

mail : secretariat@xaviermorinavocat.com
 

Facebook : https://www.facebook.com/cabinetxaviermorinavocat

 

avocat CRPC droit routier Paris comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité

 

Commenter cet article