Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le permis de conduire fête ses 100 ans

Publié le par MORIN Xavier

Le permis de conduire fête cette année ses 100 ans !

En effet, né d'un décret du 31 Décembre 1922, le permis de conduire, précieux sésame rose aux trois volets vi cher à la vie actuelle de plupart des français en âge de le détenir, prend vie au tout début de l'année 1923, succédant ainsi au certificat de capacité alors nécessaire pour conduire un véhicule à moteur dans Paris.

Depuis lors, le permis de conduire, comportant une épreuve théorique (le code de la route) et une épreuve pratique (la conduite sur route) est devenu le premier examen français.... et un moment de stress important pour tous les futurs conducteurs.

En 2021 pas moins de 1.101.081 candidats ont réussi leur examen du permis de conduire et arpentent aujourd'hui avec leurs pairs, le réseau routier français. 

 

Et en 100 ans d'existence, le permis a connu de très nombreuses évolutions :

- En 1954 apparaissent 6 catégories de permis

- En 1969 tous les néo-conducteurs doivent limiter leur vitesse à 90 km/h sur l'ensemble du réseau routier et apposer le disque 90 derrière leur véhicule, celui-ci étant remplacé plus tard par le fameux "A" pour les apprentis conducteurs.

- Mais le véritable chamboulement survient en 1992 avec l'application d'une mesure (décidée en 1989) qui va beaucoup faire parler d'elle depuis son instauration : le permis à points. Désormais, le conducteur qui perdra tous ses points verra son permis invalidé pour solde de point nul, et devra, a minima, satisfaire à nouveau aux épreuves du code de la route pour revalider son permis de conduire.

- D'autres mesures moins critiquées comme la conduite accompagnée à 16 ans puis à 15 ans verront le jour.

- En 2004, le permis probatoire est mis en place pour les jeunes conducteurs, qui débutent avec un permis à 6 points

- En 2006, la durée de l'épreuve pratique du permis (la conduite) passe de 22 à 35 minutes.

- Et depuis 2013, si sa dénomination reste inchangée, le titre du permis de conduire a considérablement évolué afin de s'harmoniser dans l'Union Européenne, passant du fameux papier rose tri-volets à un plus petit format, rigide cette fois-ci, de la taille d'une carte de crédit.

Le permis de conduire "ancien format" restant toutefois valide jusqu'en Janvier 2033, vous avez par conséquent encore 10 ans à pouvoir conserver votre papier rose si vous le détenez encore. Passé cette date, il sera en revanche impératif de l'échanger avec son homologue à puce.

 

En revanche, ce qui reste inchangé puis 100 ans, c'est la nécessité pour l'ensemble des français, tant dans leur vie personnelle que professionnelle, de détenir ce précieux titre, qui leur donne accès à une mobilité devenue aujourd'hui totalement nécessaire.

Le risque de le perdre et perdre avec lui, son moyen de déplacement et souvent même son emploi, donne des sueurs froides à ses détenteurs.

Par conséquent, je ne peux que vous conseiller de veiller précieusement sur lui et de le protéger avec laz meilleure attention.

Pour cela, le respect des règles de conduire est absolument nécessaire, mais si pour des raisons diverses, des points vous sont retirés, il existe toujours la possibilité de récupérer des points afin de consolider son permis de conduire.

Il est possible en effet, pour une somme d'environ 200 €, de passer tous les ans un stage volontaire de récupération de points (à date anniversaire).

Et pour savoir quand le passer, il est important de surveiller régulièrement sur le site de l'ANTS son compte de point, afin de ne pas passer le stage avant le retrait de points.

En effet, les permis qui n'auraient pas encore vu le retrait de point opéré à la date du stage (ce qui peut prendre un certain temps voire même un temps certain !) et qui compterait alors toujours 9, 10 , 11 ou 12 points, perdraient ipso facto le bénéfice de l'ajout des 4 points dans leur totalité, le capital ne se reconstituant alors respectivement que de 3 points, 2 points, 1 point ou 0 point.

Une surveillance régulière de son compte de point vous évitera ainsi bien des désagréments.

Sachez en tout état de cause que je demeure à votre disposition pour vous apporter des renseignements, si votre permis de conduire est menacé.

Bonne route à toutes et tous !

 

Xavier MORIN
Avocat expert en droit routier
Commenter cet article